Actualités,  Assurance/ Finance

Quelle assurance prendre pour un proprietaire bailleur ?

Devenir propriétaire est un excellent moyen de s’assurer un revenu secondaire ou de se créer un patrimoine financier solide. Pour protéger votre bien contre les éventuels risques qui pourraient survenir, vous devrez souscrire une formule d’assurance habitation. Il est donc essentiel que vous connaissiez tous les types de polices d’assurance indispensables pour les propriétaires afin de protéger vos actifs. Voici les assurances à prendre lorsque vous êtes propriétaire ou bailleur.

Types d’assurance pour un propriétaire bailleur

L’assurance propriétaire est très différente de l’assurance habitation ordinaire à laquelle la plupart des propriétaires souscrivent. Elle coûte habituellement plus cher que les formules d’assurances traditionnelles. Vous pourrez toutefois souscrire une assurance habitation pas cher à la MAIF pour protéger votre patrimoine immobilier à de moindres frais. Voici les types d’assurances à prendre pour un propriétaire bailleur :

Assurance bâtiment

L’assurance des bâtiments couvre tout dommage éventuel qui pourrait toucher à la structure physique de votre propriété. Elle couvre également le coût de reconstruction de votre propriété si elle est irrémédiablement endommagée. En général, vous ne pouvez pas contracter un prêt hypothécaire pour l’achat d’un logement sans une preuve d’assurance des bâtiments. La plupart des assurances habitation précisent le niveau minimum de couverture qu’ils exigent dans leurs conditions générales.

Si la propriété est un appartement dans un immeuble, l’assurance des bâtiments fait généralement partie d’une police d’assurance pour immeuble partagé. Les polices d’assurance des bâtiments offrent généralement une couverture contre les dommages suivants :

  • le vandalisme,
  • l’incendie
  • l’affaissement de terrain
  • et la rupture de canalisation.

Retenez qu’il peut y avoir des défauts dans la couverture des bâtiments lorsqu’il s’agit de dommages qui ont pour origine un appartement individuel. Pour cette raison, il est très important de vérifier exactement ce qui est couvert par la police.

Assurance du contenu

L’assurance du contenu peut généralement être souscrite en tant que police autonome ou en complément d’une assurance des bâtiments. Le niveau d’assurance du contenu dont vous avez besoin varie selon que vous louez un bien meublé ou non meublé. Cette police d’assurance couvrira le coût de la réparation ou du remplacement des installations et des équipements tels que les meubles et les appareils électriques. Ces équipements peuvent être donc couverts s’ils sont par exemple endommagés par une inondation.

De plus, certaines polices peuvent être étendues pour couvrir les dommages accidentels liés aux articles. Les polices d’assurance du contenu ne couvrent que les articles que vous avez fournis (mentionnés) dans la propriété. Tout ce qui appartient à vos locataires, qu’il s’agisse d’objets de la vie quotidienne ou de meubles, ne sera pas couvert. Ceux-ci doivent ainsi également souscrire leur propre police.

Assurance loyers impayés

Il peut arriver que votre propriété devienne inhabitable et que vous subissiez une perte de revenus locatifs. Par exemple, votre bien locatif pourrait être infesté de parasites, de termites ou de moisissures importantes. Dans ce cas, vous perdriez des revenus locatifs pendant que les traitements ou les réparations nécessaires sont effectués. Avec l’assurance contre les défauts de paiement des loyers, votre revenu est assuré pendant cette période. Ainsi, vous bénéficierez d’une indemnisation en cas de non-versement des loyers durant une période déterminée.

Protection de la responsabilité civile

Imaginez qu’un locataire ou un visiteur subit une blessure à cause d’un défaut d’entretien de la propriété. Dans ce cas, vous pourriez faire face à un procès massif avec des frais médicaux ou juridiques élevés. Cependant, vous devez toujours vérifier les petits caractères pour savoir ce qui est couvert. Ce type de couverture peut aller des chemins glacés aux blessures causées par des effondrements structurels. Vous pouvez donc souscrire à une garantie responsabilité civile maif.

Combien coûte l’assurance propriétaire ?

Le montant que vous paierez pour une assurance propriétaire dépendra de toute une série de facteurs. Il s’agit notamment de l’historique de sinistres enregistrés et de l’âge de la propriété elle-même. Les autres critères à prendre en compte sont :

  • L’emplacement et le type de propriété,
  • Le nombre de locataires,
  • Les dépenses liées à la reconstruction du bien,
  • Le niveau du contenu que vous assurez,

Toutefois, l’adhésion à un programme d’accréditation des propriétaires peut vous donner droit à une réduction auprès de certains assureurs.

Comment faire une réclamation sur votre assurance propriétaire

Si vous devez faire une demande d’indemnisation, vous devez contacter directement votre assureur. Il est important de le faire le plus rapidement possible, car si vous attendez trop longtemps, votre demande pourrait être rejetée. Une fois que vous avez déposé une demande d’indemnisation, vous devez fournir des preuves de ce qui s’est passé. Vous donnerez des informations précises au sujet du problème (quand et comment il s’est produit). Vous devez également notifier ce qu’il en coûtera pour le rectifier.

Vous devez proposer à votre assureur tous les documents susceptibles de l’aider. Vous lui présenterez notamment : des photos, des devis de réparation, des factures et les numéros de référence du rapport de police, le cas échéant. Le délai d’enquête et de réponse de votre assureur peut varier. Il est donc primordial que vous teniez compte des clauses de votre police.

Comment trouver une assurance propriétaire bailleur ?

Il existe plusieurs façons de dénicher et de souscrire une assurance pour le propriétaire bailleur. Vous avez la possibilité de passer par les sites de comparaison de prix ou directement auprès des compagnies d’assurances en ligne ou par téléphone. Dans certains cas, vous pouvez faire appel à un courtier d’assurance ou un conseiller financier. Comme pour tout produit financier, vous devez toujours comparer les prix et les devis. Si vous n’êtes pas sûr de vous, prenez un avis indépendant avant de vous précipiter.